Bien plus qu'un hébergeur !
Besoin d'aide ?

Comment corriger les Erreurs 508 et 503 ? (Resource Limit is Reached…)

Si vous expérimentez actuellement des erreurs 508 ou des erreurs 503, vous êtes peut-être en train de vous questionner :

Mon site Internet expérimente des erreurs 508 ou 503 qui peuvent être aléatoires ou permanentes. De plus, lorsque j’arrive à accéder à mon site, le chargement des pages est très long (~ plus de 20 secondes au chargement).

Est-ce (vraiment) lié à un manque de ressources sur mon plan d’hébergement actuel ? Dois-je (vraiment) passer au plan supérieur ? Suis-je victime d’une attaque par déni de service / une DDoS visant à surcharger mon hébergement ? Mon site est-il touché par un bug qui doit être dépanné ? Mes scripts sont-ils trop consommateurs de ressources et doivent-ils être (ré)optimisés ? […]

Si ces interrogations vous sont familières, vous êtes au bon endroit pour comprendre et solutionner vos erreurs 508 et vos erreurs 503.

Qu’est-ce qu’une erreur 508 ou une erreur 503 ?

Ci-dessous, on vous dit tout sur les erreurs 508 et 503 !

Tout d’abord, voici à quoi ressemble ce type de page d’erreur.

Erreur 508 et Erreur 503 : Resource Limit Is Reached. The website is temporarily unable to service your request as it exceeded resource limit. Please try again later.   Service Temporarily Unavailable. The server is temporarily unable to service your request due to maintenance downtime or capacity problems. Please try again later.   Additionally, a 503 Service Unavailable error was encountered while trying to use an ErrorDocument to handle the request.

Si vous avez déjà rencontré ce message, continuez votre lecture pour connaître les causes et les solutions en cas d’erreur 508 / erreur 503.

Le problème avec les erreurs 508 ou 503 : un site Web inaccessible de façon permanente ou aléatoire et donc, un diagnostic difficile !

Si vous rencontrez des erreurs 508 ou 503 en visitant votre site Internet, ou par exemple, votre tableau de bord WordPress, il est fort probable que votre compte d’hébergement soit en surcharge et les causes de cette surconsommation peuvent être complexes et très variées.

Trouver la source de ces erreurs peut s’avérer difficile, car les surcharges arrivent souvent de manière périodique. Il n’est donc pas facile pour votre webmaster ou votre hébergeur de reproduire l’erreur en vue d’établir un diagnostic.

Mais avant tout chose, d’où proviennent les erreurs 508 et 503 ?

La raison fondamentale des erreurs 508 et 503 : des limites auxquelles tous les hébergements mutualisés sont soumis

Pour vous aider à comprendre la source des erreurs 508 ou 503, il faut être conscient que ces erreurs sont générées par votre serveur d’hébergement avant-tout pour protéger l’infrastructure qui héberge votre site Internet.

Comme tous les hébergeurs mutualisés mettant à disposition des serveurs partagés entre plusieurs clients, chaque compte d’hébergement dispose d’une limite d’utilisation de ressources : CPU, RAM, nombre de requêtes par secondes, etc.

Chez EasyHoster, pour gérer les limites de ressources de nos différents plans d’hébergement, nous avons choisi CloudLinux, la meilleure distribution Linux destinée à offrir des ressources dédiées à chaque compte d’hébergement, sans débordement et sans mauvais voisinage.

Comment fonctionne CloudLinux ?

Comme le montre l’illustration ci-dessous, sans CloudLinux, les espaces d’hébergement sont libres d’agir de façon anarchique et peuvent facilement entraver le bon fonctionnement du serveur d’hébergement. À gauche de l’image, vous pouvez voir un utilisateur ayant un comportement préjudiciable.

Fonctionnement de CloudLinux : Avant.
Source : Cage Your Customers – Tenant Isolation by CloudLinux, sur YouTube.

Inversement, ci-dessous, grâce à CloudLinux LVE, chaque compte d’hébergement est confortablement isolé dans une cage virtuelle (CageFS). Ils disposent de leur propre espace de vie, avec leurs propres ressources : Connexions, Mémoire, CPU. Ils ne peuvent (presque) pas impacter négativement les autres utilisateurs d’un même serveur.

Fonctionnement de CloudLinux : Après.
Source : Cage Your Customers – Tenant Isolation by CloudLinux, sur YouTube.

Ces limites de ressources CloudLinux fonctionnent comme un plafond de verre qu’il est (presque) impossible de franchir. Elles ont pour but de protéger le serveur d’hébergement mutualisé en cas de surconsommation critique par un compte d’hébergement dévoreur de ressources. Grâce à CloudLinux, un site Web surconsommateur de ressources ne devrait (presque) avoir aucun impact sur les sites de son voisinage et ne devrait pas entraîner de surcharge globale du serveur d’hébergement.

En tant qu’hébergeur mutualisé, de telles limites sont obligatoires pour ne pas faire tomber entièrement (DOWN) un serveur hébergeant plusieurs centaines de sites Internet, lorsqu’un seul site vient à monter en charge CPU (overload) ou RAM (swap).

EasyHoster, un hébergeur offrant la puissance du serveur dédié au prix d’un hébergement mutualisé

Vous apprendrez ci-dessous que chez EasyHoster, les causes de ce type d’erreur (508, 503) sont rarement les limites de votre plan d’hébergement. En effet, toutes nos formules disposent de hautes performances. De plus, nous avons un engagement de faible mutualisation des ressources. Autrement dit, nous hébergeons un maximum de 200 à 250 comptes d’hébergement par serveur Web, pas plus ! Les limites de nos plans d’hébergement n’ont pas été conçues pour pousser nos clients à Upgrader (passer au plan supérieur).

Chacune de nos formules disposent de larges ressources adaptées à l’utilisation conseillée ci-dessous, et même au-delà !

  • Hébergement Light : max 1 500 visiteurs/jour conseillés*.
    Idéal pour un site codé en PHP ou un site WordPress très minimaliste.
  • Hébergement Perso : max 3 000 visiteurs/jour conseillés*.
    Idéal pour la plupart des sites basés sur un CMS (par exemple, WordPress).
  • Hébergement Pro : max 4 500 visiteurs/jour conseillés*.
    Idéal pour un site de présentation exigeant sur les performances (temps de chargement) et assez volumineux (nombreuses photos, etc).
  • Hébergement Pro+ : max 6 000 visiteurs/jour conseillés*.
    Idéal pour un e-commerce ou un portail Web volumineux et gourmand en ressources.
  • Hébergement Business : max 7 500 visiteurs/jour conseillés*.
    Idéal pour un petit réseau de sites légers ou quelques sites exigeants et volumineux.
  • Hébergement Performance : max 10 000 visiteurs/jour conseillés*.
    Idéal pour les agences Web ou pour bénéficier de ressources maximales pour un gros projet.

* Le nombre de visiteurs maximum conseillé n’est pas une limite, mais une recommendation.

Client EasyHoster ?
Si votre site Internet (ou l’ensemble de sites Internet) hébergé sur votre plan d’hébergement EasyHoster ne génère pas plus de visiteurs que le maximum conseillé ci-dessus, a priori, vous ne devriez pas être contraint de passer au plan supérieur (Upgrade), en vue de résoudre vos erreurs 508 ou 503. Un travail de diagnostic et d’optimisation serait plus pertinent que d’augmenter les ressources de votre hébergement EasyHoster. N’hésitez pas à contacter notre support technique pour bénéficier d’une analyse personnalisée de la consommation de votre compte d’hébergement.

Qu’est-ce qu’une erreur 508 ?

Tout d’abord, il ne faut pas confondre l’erreur 508 Loop Detected et l’erreur 508 Resource Limit Reached.

Erreur 508 Loop Detected vs Erreur 508 Resource Limit Reached

Originellement, l’une de ces 508 est une erreur HTTP (Loop Detected, code de status 508) qui apparait quand une boucle a été détectée pendant la visite d’une URL ; l’autre erreur 508 (Resource Limit Reached) apparait lorsque le compte d’hébergement est surchargé et ne peut pas terminer une action.

– Qu’est-ce qu’une erreur 508 Loop Detected ?

Le code de réponse HTTP 508 Loop Detected indique que le serveur termine une opération car il rencontre ce qu’on appel une Boucle infinie pendant le traitement de la requête. Ce statut indique que l’entièreté de l’opération a échouée.

Qu’est-ce qu’une boucle infinie ?

Quelque part dans la page ou le script PHP, une ressource Enfant est appelée par un Parent ; puis cette ressource Enfant appelle à nouveau le Parent ; qui appelle la ressource Enfant, encore, et ainsi de suite, indéfiniment. Le serveur ne parvient jamais à terminer de livrer la requête, car le code est récursif et tourne en boucle sur lui-même.

Dans les faits, l’erreur HTTP 508 Loop Detected est assez rare. En matière de boucle infinie, vous êtes plutôt susceptible de rencontrer une erreur Too Many Redirects.

ERR_TOO_MANY_REDIRECTS, un autre type de Boucle infinie…
ERR TOO MANY REDIRECTS

Cette erreur survient par exemple lorsque quelqu’un a mal géré ses redirections 301 ; lorsque ces redirections redirigent en boucle vers elles-même à l’infini, ce qui empêche le script de terminer le rendu de la page.

Il s’agit typiquement d’une erreur de paramètrage ou de code source.

La solution pour résoudre une Erreur 508 Boucle infinie se trouvent souvent dans la vérification des redirections de votre fichier .htaccess ou de votre plugin WordPress de gestion des Redirections. Il vous sera nécessaire de supprimer les dernières règles de redirection ayant été mises en place. Ensuite, consultez un bon Guide des Redirections sur Internet et corrigez le code ou les paramètres qui gèrent vos redirections 301 pour qu’elles ne provoquent plus de boucles infinies.

Vous devez penser… Plus facile à dire qu’à faire ! 🙂

Dans ce cas, il sera peut-être nécessaire de vous tourner vers votre développeur Web, car le support technique d’EasyHoster ne sera pas en mesure de fournir une assistance avancée concernant l’écriture de code source.

Dans le cadre du support d’un Hébergement Web, l’erreur qui nous intéresse est plutôt la 508 Resource Limit Reached et nous allons tout de suite la découvrir en détail, ainsi que des solutions très concrètes.

– Qu’est-ce qu’une erreur 508 Resource Limit is Reached ?

Vous verrez probablement l’erreur 508 accompagnée de ce message plus complet :

Error 508. Resource Limit Is Reached.
The website is temporarily unable to service your request as it exceeded resource limit. Please try again later.
Please read more about this error in our knowledgebase. If you are the owner of the account and you see this error not for the first time please consider upgrading your plan to the package with higher resource allocation.

508 Error code
Exemple d’Erreur 508 : Resource Limit is Reached.
L’erreur 508 en français :

Erreur 508. Limite de Ressource atteinte.
Le site Web est temporairement incapable de répondre à votre demande car il a dépassé la limite de ressources. Veuillez réessayer plus tard.
S’il vous plait, veuillez trouver plus d’informations sur cette erreur dans notre base de connaissances. Si vous êtes le propriétaire du compte d’hébergement et que vous ne voyez pas cette erreur pour la première fois, envisagez de mettre à niveau votre plan vers le package supérieur, avec une allocation de ressources plus élevée.

L’erreur 508 a été instaurée par CloudLinux, après l’invention d’un noyau Linux permettant aux fournisseurs d’hébergement Web de stabiliser leurs serveurs, grâce à des limites d’utilisation du CPU, de la RAM, etc.

En choisissant le code 508, CloudLinux aurait simplement sélectionné un code de status HTTP semblable au message qu’il voulait transmettre aux utilisateurs : “nous avons stoppé la requête, car celle-ci créait une surcharge, un peu comme une Boucle infinie”.

L’erreur “508 Resource Limit is Reached” est une erreur qui apparaît lorsqu’un compte dépasse les ressources qui lui sont attribuées, ce qui peut inclure l’utilisation du processeur (CPU), l’utilisation de la mémoire vive (RAM) et/ou des processus simultanés (EP) pour ce compte d’hébergement cPanel. Cela se produit généralement lorsqu’un compte atteint la limite de ressources allouées définie dans le CloudLinux LVE Manager et ce, suite à l’exécution d’un ou plusieurs scripts / tâches CRON consommant une quantité anormale de ressources.

Cette erreur est assez explicite, mais il y a un grand nombre de raisons pour lesquelles une surconsommation peut arriver, ce qui rend souvent le diagnostic difficile.

Nous verrons de nombreuses causes probables, ainsi que des solutions concrètes aux erreurs 508, un peu plus bas en fin d’article. Mais avant cela, parlons un peu de l’erreur 503, la grande sœur de l’erreur 508 😉

Qu’est-ce qu’une erreur 503 ? (Service Unavailable)

Le code de réponse HTTP de l’erreur 503 Service Unavailable indique généralement que le serveur n’est pas prêt à traiter la requête. Cela peut se produire quand le serveur est inaccessible pour cause de maintenance ou de surcharge.

Erreur 503 : service temporarily unavailable

Vous verrez probablement l’erreur 503 accompagnée de ce message :

Service Temporarily Unavailable.
The server is temporarily unable to service your request due to maintenance downtime or capacity problems. Please try again later.

L’erreur 503 en français :

Service Temporairement Indisponible
Le serveur est temporairement incapable de répondre à votre demande en raison d’une interruption pour cause de maintenance ou d’un problème lié aux capacités. Veuillez réessayer plus tard.

En théorie, l’erreur 503 ne devrait pas indiquer un problème lié à votre site Internet, mais bien une indisponibilité temporaire côté serveur. Mais dans les faits, nous remarquons que ce type d’erreur peut souvent être lié à un problème côté site Web : WordPress en mode maintenance, script PHP avec un appel d’API qui n’aboutit jamais, etc.

Il n’y a rien de plus frustrant que d’être confronté à une erreur, sans pouvoir la corriger facilement et rapidement, par exemple, en modifiant votre code source, n’est-ce pas ?

Si vous expérimentez cette erreur de manière très occasionnelle, il n’y a peut-être pas de quoi s’inquiéter. Mais si cela se reproduit très fréquemment et que l’Uptime de votre hébergeur est au vert, il convient peut-être d’optimiser certaines choses sur votre site Internet.

Concrètement, quelles sont les causes courantes des erreurs 508 ou 503 et comment les résoudre ?

Nous dressons ici la liste exhaustive des 18 raisons qui peuvent causer des erreurs 508 et 503 chez votre hébergeur Web, ainsi que les solutions concrètes pour les corriger.

Qu’est-ce qui cause les erreurs 508 ou 503 et comment corriger ces erreurs ?

De très nombreux facteurs peuvent générer une surcharge de votre compte d’hébergement Web.

1. Hébergeur avec des limites très trop strictes

Dans le secteur de l’hébergement Web et pour pouvoir rentabiliser leurs serveurs d’hébergement, les hébergeurs « bon marché » sont contraints de pousser les utilisateurs à passer au plan d’hébergement supérieur, lorsqu’ils atteignent certaines limites. Il est cependant très difficile d’évaluer si un hébergeur applique des limites trop strictes pour un budget donné : Hébergement pas cher vs Hébergement Premium. En effet, même si l’hébergeur annonce de larges ressources en termes de CPU ou de mémoire RAM, celui-ci peut finement appliquer d’autres limitations moins claires pour l’utilisateur final. Par exemple, votre hébergeur peut limiter les Processus simultanés, les entrées-sorties I/O, ou les Inodes, qui sont des concepts beaucoup plus flous pour la moyenne de leurs clients.

Solution

Si vous soupçonnez votre hébergeur actuel d’abuser des limitations de ressources pour vous contraindre à payer plus cher votre hébergement Web (sans que cela soit justifié), n’hésitez pas à tester gratuitement EasyHoster grâce à notre offre d’essai gratuit ou notre politique de Satisfait ou remboursé. Nous proposons gratuitement la migration de sites WordPress et Prestashop.

2. Plan d’hébergement trop faible pour votre application

si vous utilisez un CMS gourmand, par exemple comme Magento eCommerce, ou si vous avez installé des extensions consommatrices sur votre site WordPress, comme le combo WPML + WooCommerce, il est conseillé d’éviter les offres d’hébergement bas de gamme qui pourraient ne pas répondre à vos besoins en termes de ressources serveur.

Solution

Si vous payez actuellement moins de 100€ par an en guise de loyer, pour héberger votre magasin en ligne, il sera peut-être nécessaire d’envisager une solution plus professionnelle. Pour héberger une boutiques en ligne de façon stable et performante, l’offre Pro+ est celle préconisée chez EasyHoster, mais vous êtes libre de démarrer sur une offre inférieure et d’Upgrader ensuite vers une offre supérieure, d’un simple clic depuis votre compte client EasyHoster. N’hésitez pas à nous contacter avant toute Upgrade afin qu’un spécialiste EasyHoster puisse vous conseiller sur la formule la mieux adaptée à votre consommation actuelle, ou vous aider à réduire votre consommation pour éviter des frais supplémentaires.

3. Site avec énormément de trafic légitime

Imaginez que vous accueillez plusieurs milliers de visiteurs sur votre site suite à une mention dans une émission de télé, mais votre plan d’hébergement ne permet de recevoir que peu de trafic simultané.

Un diagnostic EasyHoster permettra d’obtenir des informations détaillées sur la légitimité du trafic de votre site Internet. N’hésitez pas aussi à vous reporter à notre tableau de Trafic max conseillé publié ci-dessus.

Solution

Si vous prévoyez de recevoir beaucoup de visiteurs dans les prochains jours, suite à une action de communication, prenez vos précautions en passant, par exemple, sur un plan d’hébergement Business ou Performance, si votre budget le permet. Sinon, envisagez d’installer gratuitement Cloudflare, afin qu’il absorbe une partie du trafic de votre site à votre place.

4. Exploration massive par Google bot

Google est notre moteur de recherche préféré, cependant, son robot d’exploration (Google bot) peut se montrer très agressif sur la fréquence de Crawl, en particulier pour les nouveaux sites Internet de grande envergure. S’il y a plusieurs centaines/milliers de nouvelles pages à explorer et indexer qui apparaissent du jour au lendemain, Google bot risque de faire monter la charge de votre compte d’hébergement pendant quelques jours/semaines, afin de crawler toutes ces nouvelles pages.

Un diagnostic EasyHoster peut permettre de détecter l’abondance de trafic issu de Google bot.

Solution

Il est possible d’inscrire votre site sur la Google Search Console afin de Réduire la vitesse d’exploration de Google bot.

5. Site hacké / infecté par un malware

Tous les serveurs EasyHoster sont équipés d’Imunify360, un solide anti-malware exécuté de façon continue sur les hébergements de nos clients.

Cependant, en cas de grave faille de sécurité sur votre CMS (plugins non mis à jour, etc), un pirate peut faire intrusion sur votre site pour en modifier le comportement. Par exemple, le pirate peut utiliser votre hébergement Web pour y exécuter des scripts malicieux de spam ou de phishing et y envoyer un maximum de trafic.

Autre exemple, il peut ajouter des centaines de milliers de pages fictives qui vont se référencer sur les moteurs de recherche (Spamdexing) et générer énormément de trafic non-légitime venant d’humains ou de robots d’exploration (Google bot, etc). C’est suite à ce type d’infection que vous pouvez découvrir sur votre site, des pages en Japonais qui se retrouvent référencées sur Google.

Solution

Découvrez nos conseils pour le nettoyage d’un site WordPress piraté et n’hésitez pas à demander conseil auprès de notre support technique, afin d’augmenter la sécurité de votre site WordPress.

6. Mauvaise maintenance de votre CMS

Comme nous venons de le voir, il est important d’effectuer une maintenance régulière de votre CMS (WordPress, Prestashop…). Ces mises à jour permettent de résoudre des problèmes de sécurité connus, identifiés comme étant responsables de problèmes ou d’erreurs.

Par exemple, les anciennes versions de WordPress contenaient un formulaire de Commentaires qui était la cible des robots spammers. Si ces nombreux robots ont identifié une faille de sécurité permettant de spammer votre site, ils seront TRÈS nombreux à tenter d’y publier des commentaires malicieux et ces innombrables requêtes vont inutilement consommer les ressources de votre compte d’hébergement.

Solution

Réaliser régulièrement les mises à jour de votre CMS, de vos extensions et de votre thème graphique. Notre support technique peut vous conseiller sur la bonne façon de réaliser la maintenance de votre CMS.

7. Mauvaise maintenance de vos extensions

Il est fréquent qu’un plugin contienne une faille de sécurité qui peut être découverte par les pirates, parfois, après plusieurs mois ou années. Cependant, il est tout aussi fréquent que le développeur responsable du plugin abandonne son développement et ne réalise plus aucune mises à jour de son extension.

Solution

Sur WordPress, le plugin Wordfence permet de détecter les plugins qui n’ont plus été mis à jour depuis plusieurs années, ou qui ont été supprimés du repository officiel de WordPress.org.

Si vous détectez un plugin problématique, il est recommandé de le supprimer et de le remplacer par un plugin concurrent alternatif. Heureusement, dans l’écosystème WordPress, il existe souvent deux ou trois plugins concurrents qui se chargent de répondre à un même besoin.

N’hésitez pas à contacter EasyHoster si vous pensez que l’un de vos plugins est victime d’une faille de sécurité.

8. Attaque DDoS ciblant votre site

Malheureusement, des services d’attaque par déni de service sont mis en vente par des pirates, sur des boutiques spécialisées hébergées sur le darknet.

Chez EasyHoster, nous sommes munis du meilleur dispositif anti-DDoS du marché français. Tous nos comptes d’hébergement sont automatiquement protégés des attaques par déni de service, grâce à la mitigation automatique.

Solution

Si vous avez de bonnes raisons de penser qu’une personne mal intentionnée essaye de nuire à la stabilité de votre site en envoyant un grand nombre de requêtes non-légitimes, vous voudrez peut-être vous rassurer en installant gratuitement une couche de protection supplémentaire grâce à CloudFlare. Dans tous les cas, ce CDN devrait également avoir un effet positif sur les performances de votre site, en plus de faire baisser inéluctablement la consommation des ressources de votre hébergement Web.

9. Attaque Brute Force ciblant votre site

Un moyen populaire de pirater un site Web consiste à deviner les identifiants de connexion de l’administrateur du site. Ce processus s’appelle « Attaque par force brute ». Chaque seconde, les robots pirates essaient des dizaines de combinaisons de Login + Password depuis des dizaines d’adresses IP différentes en espérant deviner votre mot de passe. Pendant de telles attaques, le nombre de processus simultanés explose et peut vous faire atteindre la limite de votre hébergeur.

Solution

EasyHoster dispose de plusieurs dispositifs anti-Brute Force, comme cPHulk, CSF et Imunify360. Il est donc très peu probable qu’une attaque par force brute puisse générer une telle erreur sur notre infrastructure.

Malgré cela, pour économiser vos ressources, il est souvent plus prudent de déplacer votre page de connexion à WordPress vers une URL personnalisée, grâce au plugin Change wp-admin login ; sans oublier de désactiver le protocol XML-RPC de votre site WordPress.

10. Problème dans le code de vos scripts

Si votre site a été codé par vous-même ou un développeur indépendant et si des erreurs Time out apparaissent depuis la mise à jour de l’un de vos scripts, envisagez de vérifier l’optimisation de votre code source. Il est assez fréquent d’écrire du code incluant plus de requêtes que nécessaire, ou de longues requêtes MySQL contenant des jointures mal optimisées, ou des boucles infinies.

Solution

Activez les logs d’erreur PHP pour trouver la source de la surcharge. En étant informé de cette mauvaise optimisation de votre script, grâce à une relecture de votre code, vous ou votre développeur pourrez identifier l’erreur qui a été commise afin de mettre à jour votre script.

N’hésitez pas à nous contacter pour bénéficier d’un deuxième avis sur les erreurs apparaissant dans vos logs.

11. Plugins WordPress générant des surcharges

En cas de conflit, d’erreur de configuration ou d’un manque de maintenance, il est fréquent que certains plugins WordPress génèrent une surcharge sur votre compte d’hébergement.

Par exemple, le moteur de recherche instantané (Live Search ou Instant Search) du thème WordPress Flatsome, crée de nombreuses requêtes en Frontend, pouvant laisser penser à des attaques. Les clients hébergés sur nos meilleures offres EasyHoster bénéficient gratuitement d’interventions de dépannage permettant, dans ce cas, d’isoler le plugin responsable.

Solution

Vous pouvez auto-diagnostiquer cela en suivant notre Guide de dépannage WordPress et/ou solutionner le problème En désactivant tous vos plugins temporairement ; en faisant Les updates de vos plugins gratuits/payants, de votre thème ; en détectant les plugins obsolète avec Wordfence et en les remplaçant par des plugins alternatifs.

12. Trop de plugins WordPress installés

Il est très fréquent qu’un grand nombre de plugins installés soit la cause des ralentissements d’un site WordPress, en particulier dans le tableau de bord, ce qui rend l’administration du site très longue.

Il est cependant rare qu’un trop grand nombre de plugins installés soit la source d’une erreur 508 ou 503.

Solution

Que vous soyez victime d’erreurs 508 / 503 ou que vous ayez simplement un site ou un tableau de bord long à charger, il est toujours conseillé de vérifier régulièrement la liste de vos plugins afin de ne conserver que les plugins indispensables à votre activité.

L’addition de nombreux petits plugins (ajoutant des millièmes de seconde au chargement) va mécaniquement augmenter le temps de chargement de vos pages. De plus, dans la vie d’un site WordPress, sur le long terme, il est très fréquent d’oublier des plugins qui ont été activés dans le passé et qui sont devenus inutiles aux nouveaux objectifs de votre activité sur Internet.

En complément, découvrez ici Comment choisir un plugin WordPress ? et n’hésitez jamais à contacter le support EasyHoster pour discuter de vos besoins en terme de plugins WordPress.

13. Bugs de WP Rocket (préchargement, Varnish…)

Certains utilisateurs de WordPress ont expérimentés des problèmes de surcharge lié au préchargement des pages par le plugin WP Rocket, en particulier quand la concaténation des fichiers CSS/JS était activée alors qu’ils utilisaient le HTTP/2.

Solution

L’installation et la configuration du plugin Custom Preload Intervals sur 10 secondes peut solutionner temporairement le problème de surcharge sans devoir désactiver WP Rocket.

D’autres utilisateurs ont également reportés des bugs de WP Rocket (surcharge de l’API de nettoyage du cache Purge → Varnish) suite à une migration depuis un précédent hébergeur Varnish vers un hébergeur sans Varnish. Un mauvais paramètre interne à WP Rocket peut générer des surcharges et un délai de 35 secondes pour chaque chargement de page. Notez qu’EasyHoster n’utilise pas Varnish.

Solution

Avant de migrer votre site Internet depuis un précédent hébergeur vers EasyHoster, désactivez toujours WP Rocket. Ensuite, après migration : réactivez WP Rocket, exportez vos Settings (onglet Outils dans WP Rocket) ; désactivez/supprimez WP Rocket ; réinstallez WP Rocket depuis l’archive officielle disponible dans votre compte client WP Rocket ; réimportez vos Settings via l’onglet Outils.

14. Les filtres de produits WooCommerce

Une erreur d’optimisation a été détectée par notre équipe, dans le système de Filtres de produits proposé nativement par WooCommerce, l’extension eCommerce de WordPress. Ces filtres de produits peuvent être ajoutés à la barre latérale de votre boutique en ligne et permettent de naviguer sur des pages de produits spécifiques, répondant à des critères précis. Par exemple : Pantalon, Homme, Noir, Matière Jeans, Coupe Slim.

Cependant, le nombre de possibilités de Filtres est infinies, ce qui peut créer potentiellement un nombre illimité de pages qui risquent d’être explorées par les robots des moteurs de recherche, dès lors que ces Tags apparaissent en lien sur votre boutique.

Solution

Interdisez la visite de ces URLs de filtres WooCommerce grâce à un mu-plugins disable-filters.php et remplacez les filtres WooCommerce par un widget basé sur la technologie AJAX (ex : Advanced AJAX Product Filters), notre support technique peut vous aider !

15. Opérations réalisées par des scripts en backend

Outre les pages Web qui doivent être servies en frontend, sur la partie publique de votre site, un CMS comme WordPress ou Prestashop doit réaliser un certain nombre d’opérations (Tâches) en Arrière-plan. Par exemple, toutes les 10 heures, votre plugin de performance (ex : WP Rocket) va vider/supprimer les pages statiques mises en cache, ainsi que précharger/regénérer toutes les pages en cache.

Autre exemple, tous les dimanches à minuit, votre plugin de backup va compresser et sauvegarder l’ensemble de votre site sur Google Drive.

Dans 99% des cas, ces opérations sont inoffensives pour vos ressources. Cependant, certains autres plugins peuvent planifier des Tâches CRON d’une autre nature qui pourraient créer régulièrement une surconsommation des ressources de votre compte d’hébergement.

Solution

Soyez conscient que votre CMS peut réaliser des tâches en arrière plan ; apprenez à dépanner votre site WordPress et/ou vérifiez les tâches de fond de votre système de gestion de contenu.

16. Tâches CRONs spécifiques à WordPress

Comme indiqué dans le point précédent, WordPress est connu pour son système de tâches CRON (wp-cron.php) pouvant être utilisé par des plugins qui vont créer des surcharges involontaires. La plupart des tâches CRON ne devraient pas être exécutées plus de 1 fois par heure et aucune tâche CRON ne devrait être exécutée à un intervalle inférieur à 5 minutes.

Solution

Pour vérifier sur WordPress que vos tâches CRON ne sont pas trop fréquentes (ex : des tâches toutes les 5 secondes), il existe des plugins tels que WP Control (basique) ou Advanced Cron Manager (plus complet).

Il peut également être très utile de prendre le contrôle des WP Crons, grâce à de véritables tâches CRON côté serveur (cPanel) et ce, d’un simple clic dans votre interface WordPress Toolkit.

N’hésitez pas à contacter le support technique EasyHoster si vous souhaitez que nous mettions cette optimisation en place pour vous.

17. Surcharge sur admin-ajax.php ou l’API Heartbeat de WordPress

WordPress dispose d’un protocole très pratique, notamment, pour gérer la sauvegarde automatique de vos articles en cours de rédaction. Il s’agit du Heartbeat admin-ajax.php. Cependant, certains thèmes ou plugins peuvent faire appel à cette API pour exécuter différentes tâches, tout comme les CRON et ces requêtes peuvent parfois s’avérer très gourmandes.

Solution

Pour identifier si l’API Heartbeat est responsable de vos erreurs, vous pouvez la désactiver temporairement en créant une fonction stop_heartbeat dans votre fichier functions.php.

Ensuite, si l’Heartbeat est en cause, pour réduire l’activité du script admin-ajax.php, rendez-vous dans l’onglet Heartbeat de WP Rocket (si vous l’avez) ou installez gratuitement le plugin Heartbeat Control.

Vous pouvez également tenter de trouver le plugin responsable des requêtes massives sur admin-ajax.php, grâce à l’onglet Network dans l’inspecteur de l’outil pour développeurs de Google Chrome.

Autre option équivalente, l’onglet Waterfall de GTmetrix > POST admin-ajax.php. Ensuite, analyser les onglets Headers & Parameters, et plus particulièrement, les Onglets Post & Response peuvent permettre de trouver rapidement le plugin qui cause la surcharge sur admin-ajax.php. Lisez bien l’URi complète, avec les paramètres qui suivent admin-ajax.php, pour trouver le nom du plugin coupable de vos erreurs 503 ou 508.

18. Erreurs provenant d’un fournisseur tiers (comme un CDN ou une API)

Parfois, toutes les causes possibles sont écartées sur votre site Internet, dans votre code source et du côté de votre hébergement Web… Ensuite, après quelques recherches supplémentaires, vous pouvez découvrir que le responsable de l’erreur était un fournisseur tiers, comme un CDN, ou une API externe qui se retrouvent surchargés.

Solution

Pour vous assurer que ce fournisseur tiers est le responsable de l’erreur, désactivez-le temporairement.

Par exemple, mettez votre CDN sur OFF. Si l’erreur n’est plus présente, contactez ce fournisseur pour lui signaler son problème de surcharge et réactivez le service dès que leur maintenance sera terminée.

EasyHoster : des serveurs performants et un service de dépannage 7j/7

En plus de vous proposer des Hébergements Web Performants avec des ressources dédiées, notre département technique se tient à votre entière disposition pour dépanner votre site WordPress et ce, 100% gratuitement. N’hésitez pas à vous reposer sur nous pour résoudre votre problème d’erreur 508 ou 503… EasyHoster est bien plus qu’un hébergeur !

Comment solutionner une erreur 508 ou 503 en faisant appel à son hébergeur Web ?

Voici le conseil donné par la majorité des hébergeurs Web :

You can fix this error by increasing the resources assigned to the account or reducing the amount of resources the account is using in order to ensure it does not hit its resource limit in the future.

Solution en français :

Vous pouvez corriger cette erreur en augmentant les ressources affectées au compte d’hébergement, ou en réduisant la quantité de ressources que le compte utilise afin de vous assurer qu’il n’atteindra pas sa limite de ressources à l’avenir.

Upgrader votre plan d’hébergement peut parfois résoudre le problème de surplus de trafic. Ce n’est pas tout à fait faux… Cependant, nous n’apprécions pas contraindre nos clients à passer sur un plan d’hébergement plus onéreux, surtout si cela peut être évité. Dans les faits, chez EasyHoster, nous constatons que les erreurs 508 et 503 de nos clients sont plus particulièrement générées par des bugs, des conflits ou des manques d’optimisation des scripts. Il ne s’agit que très rarement d’une quantité de trafic trop importante ne pouvant pas être supportée par nos différentes formules d’hébergement.

Lorsque l’erreur ne provient pas d’une masse de trafic légitime (donc, un site à fort trafic), il est presque toujours inutile d’augmenter les limites de l’hébergement Web en passant au plan supérieur, car de toute façon, la surcharge montera aussi haut qu’est situé le plafond de verre protecteur de CloudLinux (consommation au rupteur).

Trouver la source d’une erreur 508 ou 503 est très complexe. Cependant, nous disposons chez EasyHoster de certains outils d’analyse et d’un service de diagnostic gratuit disponible à partir de notre plan d’hébergement Pro en cycle de facturation annuel.

En tant qu’hébergeur offrant notamment un haut niveau d’assistance pour les utilisateurs de WordPress, nous sommes l’un des rares hébergeurs à inclure ce type de diagnostic, sans surcoût, dans nos plans d’hébergement “milieu de gamme”.

Ce service d’audit de consommation EasyHoster permet à nos clients de bénéficier d’un avis technique extérieur complémentaire à celui de leur développeur Web. Dans la majorité des cas, notre diagnostic permet de résoudre définitivement les erreurs dans un délai de 2 à 3 jours ouvrables.

Si vous êtes confronté à des erreurs 508 ou 503, n’hésitez pas à contacter notre service d’assistance afin de bénéficier de notre support technique et d’un diagnostic gratuit.

Vous êtes le bienvenu, que vous soyez déjà client EasyHoster ; ou que vous souhaitiez vous reposer sur un hébergeur dévoué, avec un support technique premium 😉

Sur le même sujet : Augmenter la mémoire utilisée par PHP et WordPress : memory_limit / WP_MEMORY_LIMIT ?
Sommaire