Bien plus qu'un hébergeur !
Besoin d'aide ?

Mon site WordPress est un peu lent, comment améliorer ça ?

Tout d’abord, afin d’améliorer les performances de votre site WordPress, la première chose à faire est d’installer un plugin de cache. Vous pouvez opter, par exemple, pour :

Prenons l’exemple de WP Rocket.

Une fois WP Rocket installé et activé sur votre site WordPress, vous pouvez également décider de réduire le « heartbeat » de votre CMS comme ceci : 

Si vous n’avez pas opté pour WP Rocket comme système de cache, vous pouvez également installer le plugin « HeartBeat Control » et le paramétrer comme ceci : 

Test de performance de votre site WordPress pour détecter un plugin consommateur de ressources ou mal optimisé

Ensuite, si la mise en place d’un système de cache n’a pas amélioré les performances de votre site WordPress, vous pouvez tenter d’identifier quelle est la source de ralentissement de votre site côté client.

Pour cela, nous vous recommandons d’utiliser l’un des outils d’analyse suivants :

Pigdom est peut-être l’outil le plus rapide et fournissant les résultats les plus simples à comprendre. Dans le cas où vous avez utilisez Pingdom pour faire le test des performances de votre site WordPress, veillez à trier les résultats en cascade (waterfall) par ordre de « temps de chargement » (load time) afin de pouvoir identifier ce qui cause un temps de chargement plus long sur votre site.

Le résultat ressemblera à ceci : 

Détection de requêtes MySQL lentes

Plusieurs plugins WordPress vous permettent de rechercher les requêtes MySQL nécessitant du temps à se charger. Vous pouvez, par exemple, utiliser Query Monitor.

Ce plugin fera une recherche de toutes vos requêtes MySQL et les identifiera dans un onglet nommé « slow queries ». Cela vous permettre d’identifier rapidement ce qui peut causer des ralentissement sur votre site.

Memory Limit de PHP

Cette optimisation n’est recommandée qu’à partir de l’offre d’hébergement PRO d’EasyHoster. Ces optimisations sont réservées aux utilisateurs expérimentés. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter le support technique.

Rendez-vous dans votre compte cPanel et cliquez ensuite sur le module « Sélectionner une version de PHP » (Select PHP version).

Ensuite, si ce n’est pas encore fait, choisissez la version de PHP désirée et cliquez sur « Set as current ».

Une fois la version de PHP sélectionnée, en haut de page, cliquez sur Options afin de définir les valeurs de PHP (php.ini, user.ini).

Vous pourrez alors modifier ces valeurs :

  • max_execution_time
  • max_input_time
  • memory_limit
  • post_max_size
  • upload_max_filesize

Par exemple, la valeur de memory_limit peut être augmentée jusqu’à :

Memory Limit de WordPress

Outre les valeurs PHP, il est nécessaire de configurer WordPress afin de lui permettre d’utiliser plus de mémoire RAM que la mémoire disponible par défaut.

Voici les limites par défaut de WordPress :

  • dans la partie publique (frontend), la valeur par défaut de WP_MEMORY_LIMIT est de 40M
  • dans le tableau de bord (backend), la valeur par défaut de WP_MAX_MEMORY_LIMIT est d’ores et déjà de 256M

Pour les sites gourmands incluant un grand nombre de plugins complexes, il peut être nécessaire d’augmenter ces valeurs.

Ces modifications peuvent être faites en éditant le fichier wp-config.php, grâce au gestionnaire de fichiers (File Manager) de cPanel.

Voici où trouver le gestionnaire de fichiers dans cPanel :

Dans ce gestionnaire de fichiers, éditez votre fichier wp-config.php :

Voici les valeurs à ajouter pour utiliser le maximum de ressources de votre hébergement EasyHoster.

Ces lignes de codes peuvent être ajoutées après les valeurs.

$table_prefix = 'wp_';

Si vous éprouvez des problèmes de lenteur avec votre site WordPress, voici le code suggéré à copier-coller sur votre site pour des performances optimales :

define( 'WP_MEMORY_LIMIT', '128M');
define( 'WP_MAX_MEMORY_LIMIT', '368M' );

Remplacement des tâches CRON WordPress par des tâches CRON cPanel

Toujours dans votre fichier wp-config.php indiquez ceci : 

define('DISABLE_WP_CRON', true);

WordPress Toolkit va ensuite, automatiquement, créer une vraie tâche CRON cPanel dans votre espace d’hébergement. Vous pourrez la retrouver en vous rendant dans l’onglet « tâches CRON » de votre compte cPanel : 

Dans notre exemple, la tâche CRON sera exécutée 2 fois par heure à la minute 14 et à la minute 44 soit toutes les 30 minutes. Ce qui est largement suffisant pour votre site WordPress.

Activer OPcache 

Rendez-vous dans votre compte cPanel et cliquez ensuite sur le module « Sélectionner une version de PHP » (Select PHP version).

Ensuite cochez « OPcache » dans la liste d’extension cPanel :

Activer la compression Gzip

Pour activer la compression Gzip, rendez-vous dans l’onglet « Optimiser le site Web » (Optimize Website) de votre compte cPanel :

Ensuite, cochez « compressez les types MIME spécifiés

Voici la valeur à indiquer dans Types MIME :
text/html text/plain text/xml text/css text/javascript application/javascript application/xhtml+xml application/xml application/rss+xml application/atom_xml application/x-javascript application/x-httpd-php application/x-httpd-fastphp application/x-httpd-eruby image/svg+xml

Avec ces quelques actions, votre site WordPress devrait déjà avoir de meilleures performances. Si ce n’est toujours pas le cas, n’hésitez pas à ouvrir un ticket auprès de notre support technique afin que l’un de nos techniciens puissent essayer de vous assister plus spécifiquement.

L'avez-vous manqué : Est-il nécessaire d’installer un plugin de cache sur mon site WordPress ?
Sur le même sujet : Pourquoi et comment optimiser les CRONs de WordPress ?
Sommaire